Dur d'être UMP à Asnières

SERVILE AVEC LES PUISSANTS, IGNOBLE AVEC LES FAIBLES

Le national-sarkozysme est en marche

Rachida Dati est une des propagandistes du candidat Nicolas Sarkozy. En février dernier, elle participe à un débat organisé par Paul Wermus pour l’Agence Point du jour et l’opposant à Bruno Julliar, président de l’UNEF (Union Nationale des Etudiants de France). Reprenant Paul Wermus qui appelait Rachida Dati “madame la ministre”, le syndicaliste étudiant demande : “ministre de quoi ?” - Ministre de la rénovation urbaine au Kärcher”, répond Rachida Dati. Ach ! Gnädige Frau, die Sehnsucht !

Des élections truquées

Les grandes manoeuvres du national-sarkozysme (ou de l'internationale sarkozyste, si vous préférez, mais il manquerait alors le côté national-identitaire), ça va commencer dans moins de quinze jours avec des élections truquées, des urnes électroniques hautement corruptibles.

Le travail de sape du NS a débuté depuis plusieurs années, avec le musèlement de la presse ; rappelez-vous ce que déclarait Nicolas Sarkozy dès 2005 : «J'ai tous les patrons de presse avec moi.» (cité par Le Canard Enchaîné, 18/05/05, repris par Les renseignements généreux).

Je connais un mec, pas bien grand, d'origine étrangère, qui n'aimait pas les pédés, les Noirs ni les Arabes. Je ne parle pas des Juifs. Il se servait des Musulmans pour les mettre en première ligne avec un bel uniforme et un fez. Il voulait aussi purifier la race, se débarrasser des déviants, des fous, des dégénérés.

Comme à Asnières-sur-Seine, ce mec inventait des sectes pour éliminer et exterminer ses opposants. Dans le même temps, il imposait la sienne, apocalyptique.

Le NS va choisir les enfants qui auront le droit de vivre (déterminisme/discrimination génétique), il va sélectionner les enfants méritants pour les envoyer dans ses casernes des élites de la collaboration.

Une arme secrète

Une arme secrète, déjà expérimentée et éprouvée, sera étendue à l'ensemble des banlieues. Il s'agit du soutien massif des sectes qui lui font allégeance (jehovadrouille, scientopatouille, etc.) et de la consolidation d'un réseau de bars clandestins pour la vente de psychotropes et d'alcool : c'est la parfaite alchimie pour laver les cerveaux et laminer tout esprit de révolte.

Pour faire baisser la criminalité, le mieux, c'est d'en prendre le commandement.

Les opposants seront traqués par tous les moyens. Ce que veut le NS ? Transformer la France en jardin d'enfants militarisé dirigé par un clan. Champagne, maîtresses et petites trahisons entre requins et anguilles. Tout celà a un coût : se soumettre à son tour au totalitarisme de George W Bush.

Visitez les laboratoires du NS. Voyez par vous-même avant qu'il ne soit trop tard.



Généré par Pluxml | Maquillé par Kloobik sous licence CC
Mal retouché par Caton | Illustration de l'homme baillonné : rsf (fair use)
Hébergé par FREE - réclamation - 75371 PARIS CEDEX 08

553v