Dur d'être UMP à Asnières

SERVILE AVEC LES PUISSANTS, IGNOBLE AVEC LES FAIBLES

730 véhicules incendiés, omerta à Asnières

730 voitures brûlées et 592 interpellations. C’est le bilan des échauffourées la soirée électorale de dimanche soir en France métropolitaine. Soixante-dix-huit policiers et gendarmes ont par ailleurs été blessés.

À Asnières-sur-Seine où l'information est mieux contrôlée que dans la pire des dictatures, des témoins ont vu un véhicule incendié dès le samedi 5 au soir dans les quartiers Nord (ou Hauts d'Asnières selon la terminologie du député-maire).

Toujours à Asnières, le soir des élections, d'autres témoins relatent le jet de cocktail Molotov dans le quartier des Bourguignons. La circulation a été fortement perturbée. Le local de l'association «Le Trait d’Union» a brûlé pour des raisons encore inconnues. Aucun chiffre n'est disponible.

Dans les Hauts-de-Seine, la police a constaté «des déplacements de groupes de jeunes, équipés de battes de base-ball, dans tout le département».



Généré par Pluxml | Maquillé par Kloobik sous licence CC
Mal retouché par Caton | Illustration de l'homme baillonné : rsf (fair use)
Hébergé par FREE - réclamation - 75371 PARIS CEDEX 08

268v