Dur d'être UMP à Asnières

SERVILE AVEC LES PUISSANTS, IGNOBLE AVEC LES FAIBLES

Des mois de petites phrases national-sarkozystes

Voici un petit florilège de propos tenus par la garde rapprochée de Nicolas Sarkozy. Bourdes ? Non. On peut sourire. On peut frémir. On peut écorcher le renard. Bonne lecture.

Dans un documentaire de Karl Zéro, Nicolas Sarkozy demande à une dame dans le RER : «Vous avez peur, hein ?» Réponse de la dame : «Non.» Nicolas Sarkozy : «On va s'en occuper !» Et dans le même documentaire, «Si Sarkozy était un objet, ce serait quoi ?» - «Un porte-documents», répond Cécilia Sarkozy, taxinomiste.

20 novembre 2003
Nicolas Sarkozy, scientopologue : «Quand on est Musulman, ça se voit sur la figure.»

19 mai 2006
Nicolas Sarkozy : «La France, économiquement, n'a pas besoin de l'Afrique»

22 août 2006
Drog Gynéco, la voix de son maître : «Je vais soutenir les racistes, je vais soutenir les xénophobes, antisémites, tous les skinheads du Parc des Princes, je vais les soutenir parce que j'ai besoin de leurs voix.» (voir source)

9 novembre 2006
Nicolas Sarkozy, esclavagiste : «L'homme n'est pas une marchandise comme les autres...»

16 février 2007
Nicolas Sarkozy, petit chef : «Je suis entouré d'une bande de connards ! Méhaignerie aurait du se taire. Ce centriste mou parle trop ! C'est vrai que ça va être difficile et même quasi impossible de tout faire mais il ne fallait pas le dire. C'est toujours comme ça une campagne : on promet pour être élu et après on déçoit.»

27 février 2007
Rachida Dati, badine, annonce qu'elle sera «ministre de la rénovation urbaine à coup de Kärcher»

9 mars 2007
Nicolas Sarkozy, jaloux : «Ce n'est pas la France qui a inventé la solution finale» (en corollaire, je dirais que ce n'est pas la France qui a inventé le national-sarkozisme).

1er mai 2007
Nicolas Sarkozy, sincère : «Je me fous des Bretons»

18 juin 2007
Éric Besson, renégat : «Nicolas Sarkozy est capable de transgression sur un certain nombre de sujets.»

27 juin 2007
Patrick Devedjian, cocu, qualifie Anne-Marie Comparini de «salope»

Été 2007 (rapporté par le Canard enchaîné)
Pierre Lellouche, cocu : «On ne peut pas cacher qu'il y a à l'UMP pas mal de décus. Il y en a même qui ont mal au cul. Sarko devrait nommer un ministre de la vaseline, à condition de le choisir dans la majorité.»

8 août 2007
Nicolas Sarkozy, lucide : «Ce sont les maires et surtout les nôtres qui vont s'en prendre plein la gueule.» (à propos des prochaines municipales)

30 août 2007
Nicolas Sarkozy, servile avec les puissants : «La pénalisation de notre droit des affaires est une grave erreur, je veux y mettre un terme>.»

2 septembre 2007
Christine Lagarde, sincère : «Bien sûr que nous préparons un plan de rigueur, mais ce plan de rigueur, il est destiné à la fonction publique pour l'essentiel»

3 septembre 2007
Rachida Dati, schizophrène : «Je suis chef du Parquet. Je suis chef des procureurs et les procureurs sont là pour appliquer la loi, pour appliquer une politique pénale», en revanche, «les juges rendent la justice en toute indépendance.»

N'hésitez pas, vous aussi, à m'envoyer ces petites phrases qui révèlent le national-sarkozysme décomplexé.



Généré par Pluxml | Maquillé par Kloobik sous licence CC
Mal retouché par Caton | Illustration de l'homme baillonné : rsf (fair use)
Hébergé par FREE - réclamation - 75371 PARIS CEDEX 08

530v