Dur d'être UMP à Asnières

SERVILE AVEC LES PUISSANTS, IGNOBLE AVEC LES FAIBLES

Préparez-vous à travailler pour les députés UMP godillots

Le buzz sur le statut soviétique des apparatchiks de l'Assemblée nationale démarre. Civicite.free.fr vous avait déjà informé en mars dernier... De quoi s'agit-il ? Petit rappel :

Les députés se sont arrogé un golden parachute inouï sous la présidence et la bénédiction de Jean-Louis Debré et son maître de la rupture tranquille, Nicolas Sarkozy : un député non réélu coûte désormais 417 120 euros (60 mois x 6952 euros) aux contribuables.

Mais pourquoi 60 mois ? C'est précisément le temps d'une alternance législative (5 ans). Et pendant ce temps, Nicolas Sarkozy nous parle des efforts que devront consentir les Français pour réduire la dette ?

Depuis le 1er février 2007, les indemnités mensuelles brutes sont les suivantes :

- Indemnité de base : 5 400, 32 euros
- Indemnité de résidence (3 %) : 162, 01 euros
- Indemnité de fonction (25 % du total) : 1 390, 58 euros

Soit ce brut mensuel 6952,91 euros. Il faut quand même prendre en considération quelques retenues obligatoires devant être déduites du brut mensuel, ce qui laisse un net mensuel de 5177,66 euros. Une misère...

Sans oublier les 100 000 euros à discrétion (pendant les 5 ans de mandat) sur la réserve parlementaire... Ne rêvez pas : Manuel Aeschlimann n'est pas un bon parti : il est déjà marié. Le ménage est plus que cumulard : indemnités de maire, d'adjointe au maire, de député, d'assistante parlementaire, de conseillère régionale. Ça va ? Ça va. Et avec ça, comment se porte la ville d'Asnières-sur-Seine ? Elle est à deux doigts de la faillite et du naufrage.



Généré par Pluxml | Maquillé par Kloobik sous licence CC
Mal retouché par Caton | Illustration de l'homme baillonné : rsf (fair use)
Hébergé par FREE - réclamation - 75371 PARIS CEDEX 08

687v