Dur d'être UMP à Asnières

SERVILE AVEC LES PUISSANTS, IGNOBLE AVEC LES FAIBLES

François Hollande 2012

Jacques Chirac fait donc de l'humour radsoc provincial en déclarant qu'il votera François Hollande, sauf dans le cadre d'un duel Hollande/Juppé. Dans ce cas, il voterait Juppé. Le trait d'humour finit mal quand on sait la virtuosité de Juppé pour préserver sa propre retraite, prise juste avant le gong, en 2003.

En 1981, mes potes du RPR ont voté massivement (sur ordre m'assurent-ils) pour Mitterrand, contre Giscard. Pourtant Giscard n'était pas un mauvais bougre : il se prenait pour un monarque et même, menait partiellement une politique sociale de gauche.

Jacques Chirac a certes évité l'humour trash inclinant à voter pour Nicolas Hulot dont le rapport 2008 de la fondation qu'il a créée désigne notamment EDF, Autoroutes du Sud de la France (ASF), Société Générale, TF1 ou Norauto comme «partenaires». Alstom en 2009 par exemple. Nota : Hulot a démissionné de la présidence de la FNH qui devient la FNH, de Fondation Nicolas Hulot à Fondation pour la Nature et l'Homme.

Voter Hollande ? Comme me dit un élu du département : «L'UMP est vicié, le PS n'existe pas, faisons comme avec Mac Mahon, allons-y.» - Mais pourquoi ne pas voter Sarkozy ? La réponse fuse : Alors autant voter Lepen ?



Généré par Pluxml | Maquillé par Kloobik sous licence CC
Mal retouché par Caton | Illustration de l'homme baillonné : rsf (fair use)
Hébergé par FREE - réclamation - 75371 PARIS CEDEX 08

401v